Histoire du piercing

Les premières apparitions du piercing

La pratique du piercing est très ancienne. Il existe plusieurs significations plus différentes les unes que les autres au fil du temps selon les cultures, les coutumes et les pays.

Au temps de la préhistoire, les piercings étaient des dents ou des griffes animales traversant la narine. L’origine du piercing reste encore inconnue mais on peut imaginer que c’était pour des raisons spirituelles ou afin d’affirmer la virilité des hommes de Cro-Magnon.

C’est à l’Antiquité que les piercings, notamment les boucles d’oreilles sont retrouvées dans la tombe de Toutankhamon. Essentiellement fabriquée en or, c’était signe de richesse chez les hommes et les femmes. C’est à cette même période que la technique « streaching » apparait. Cette technique consiste à élargir le trou à l’endroit du piercing afin d’en mettre un plus large, de nos jour ces piercings s’appellent les écarteurs.

Ensuite, la coutume provient de l’Inde et des peuples d’Éthiopie. Ces pratiques se font sur l’ensemble du visage tel que le nez, la bouche et les oreilles, elles sont purement esthétiques chez les femmes. Quant aux piercings du corps, l’usage est d’acquérir des pouvoirs magiques chez les hommes afin de maximiser leurs chances de chasser.

Bien que le port du piercing soit étonnant à la période de la Renaissance, Henri III se montre avec l’oreille percée. Cependant, quelques femmes portent des boucles pour l’esthétique mais elles se font rares.

Dans les années 70, les piercings étaient redevenus tendance, c’était un signe d’appartenance à un groupe. En effet, les groupes de musique rock’n’roll marquent leurs apparitions avec des styles plutôt punk et parfois même gothique, c’est alors que l’effet de mode se propage.

Mais c’est une image négative que les personnes percées reflètent, cette mode dite « rebelle ». Les adolescents l’adoptent souhaitant valoriser leur image ou bien de s’opposer à la société. En revanche, l’usage de boucle d’oreilles est courant chez les filles pour des raisons de coquetterie et l’image n’est pas associée à cette mode « rebelle ».

De nos jours, le piercing est une pratique très courante et montres de luxe les motivations qui poussent les personnes à se faire percer ont changées. replique montre Les personnes percées ne reflètent plus une image négative ou dégradante mais bien au contraire. Principalement pour l’esthétisme, le piercing fait désormais parti de la personnalité de chaque individu. Cette mode étant courante, il est essentiel de choisir LE piercing qui déterminera votre style et Epic Piercing vous aidera dans votre choix.

Trackbacks and pingbacks

No trackback or pingback available for this article.

Leave a reply